« Je ne suis pas candidate au poste de Premier ministre. Mais je peux jouer un rôle dans le rapprochement entre Bart De Wever et Paul Magnette», déclare Melissa Depraetere le soir même où Bart De Wever annonce un assainissement social. « Au lieu de dérouler le tapis rouge pour la droite, regarde plutôt vers la gauche, Melissa », l’a réprimandée Raoul Hedebouw, le président du PTB sur « X ».

Cet article est réservé aux abonnés

Lisez votre journal numérique et accédez à tous nos articles réservés aux abonnés.

A PARTIR DE 6€/MOIS

Sans engagement.

Abonnez-vous

Déjà abonné ? Connectez-vous

Qu’il y ait meilleur compagnon de route que le fan club de Poutine et de Kim Jong-un à l’extrême gauche, peu en disconviennent. Pourtant, le message de la nouvelle présidente des « sossen » du Vooruit ne passe pas en Flandre. Dire qu’un vote pour le Vooruit consiste en un vote pour la N-VA et par ricochet pour un PS qui a perdu la boussole, précisément sous l’impulsion du PTB-PVDA de Hedebouw, le week-end même où la Flandre entière estime que Paul Magnette devrait consulter un psychiatre en raison de ses pulsions de suicide économique, non, ça ne passe pas, Melissa. C’est tout bénef pour Groen dont la nuit d’ivresse du dé-Conner en chef aura servi à retaper le t-rousseau.