Article de la semaine
179916531_6237917083957_2568399704807997
Plan B.jpg

PERLES ESTIVALES DE LA WALLONIE QUI GAGNE

A CHARLEROI, MENACES DE MORT SUR LA TÊTE DU PS

Jean-Philippe Preumont, chef de groupe PS à Charleroi, a été menacé de mort par les dealers du coin. On pensait ces joyeusetés réservées à nos voisins français et l’on se rend compte tout d’un coup que les zones de « non-droit » pourraient bien se révéler plus proches que l’on imaginait. Pourtant, comme le déclarait Magnette en 2016, la ville de Charleroi possède « les brigades de lutte contre les stupéfiants les plus efficaces du Royaume. » Il devrait en parler à la police portuaire d’Anvers.                    

 

 

 

LE TÉLÉPHÉRIQUE ET LE BOULIER

Déjà évoqué dans ces pages, le téléphérique de Namur confirme la modification de ses plages horaires pour répondre à un « besoin de mobilité » qui va au-delà de l’attraction touristique, soit une ouverture plus étendue en semaine, de 7 à 18h30. Coût de l’extension qui démarrera la semaine prochaine (1er septembre) ? 500.000 € (sur deux ans). Comme souligné par la RTBF, « aucune étude de marché n’a été réalisée, la ville ayant souhaité répondre rapidement à la demande de nombreux citoyens » ... sur les réseaux sociaux. Merveilleux, n’est-il pas ? Estimation des recettes prévues ? 50.000 €. On constate encore une fois qu’il n’est pas nécessaire d’être au PS pour ignorer les règles de calcul d’investissement : ça fonctionne tout aussi bien avec le cdH. 

 


 

DE SOLUTIONS IMMÉDIATES.  « MESSAGE REÇU ».

Ecologisme et Formule 1 : double peine pour les inondés

Alors que Namur avait annoncé un conseil communal sur les inondations... le 14 septembre prochain, Liège, plus impactée il est vrai, réunissait vendredi dernier un conseil extraordinaire sur le même sujet. Où l’on apprend que la Croix rouge se presse de réhabiliter 100 lits au sein de la bien nommée clinique de l’Espérance (abandonnée suite au transfert à MontLégia) pour accueillir des sinistrés vivant à l’hôtel depuis mi-juillet... Place aux spectateurs du grand Prix de Formule 1 qui se déroulera ce week-end : les chambres doivent se libérer ! Outre cette charmante perspective pour les sinistrés concernés, Liège souffre aussi d’embouteillages monstres suite aux fermetures des tunnels de Cointe et Kinkempois. Une solution serait de retrouver les 4 voies automobiles du quai des Ardennes sacrifiées à l’idéologie du cyclisme doux. Une véritable névrose écologiste que de voir revenir la voiture suite aux caprices de mère Nature. A telle enseigne que le conseil décida... de ne rien décider.