ABONNEZ-VOUS !
Soutenez la presse libre et indépendante.
10.jpg

La bien-pensance va-t-elle jeter le Congo entre les mains de Poutine ?

Sur le théâtre des opérations, il est moins une.

 

Trop de Congolais meurent. Il est grand temps de nettoyer l’est du pays, car Kigali y fait régner la terreur via son bras armé, le M23. Mais qui le détruira ? L’Armée régulière (FARDC) est minée par la corruption et, surtout, par l’entrisme d’officiers rwandais. De plus, ce qui tient lieu de communauté internationale, en gros la Maison-Blanche et le Berlaymont, envenime le problème par des injonctions contradictoires. La moraline euro-américaine empoisonne l’atmosphère. Son assainissement passe par l’envoi de vrais militaires, pas des casques bleus affaiblis par la pusillanimité technocratique. La diplomatie est une chose trop sérieuse pour la laisser à des diplomates et des fonctionnaires. 

 

Qu’auraient-ils fait sans Elon Musk ? Via Twitter, « La #MONUSCO condamne l’offensive inacceptable du #M23 ». A contrario, y aurait-il pour l’ONU des offensives acceptables de la part du M23 ? Ineptie pléonastique d’une maladresse confondante. Autre incongruité : « La MONUSCO condamne » ; significativement, ces contemplatifs n’ont pas annoncé de contre-offensive militaire. Ce n’est pas leur mission. En plus de la MONUSCO, il y a vingt-et-un programmes, fonds et agences de l’ONU au pays : résultat scandaleusement dérisoire. Quant au matériel militaire, l’embargo du grand machin et les législations euro-américaines prohibent la fourniture d’équipements nécessaires à Kinshasa. Le droit-de-l’hommisme fait pire que mieux.

 

Plutôt que passer à l’offensive sur le théâtre des exactions, cette fameuse communauté internationale a tout recommandé à Kinshasa ; tout et son contraire. Le dialogue, avec cent-vingt-deux groupes armés ? Réitérer le brassage des troupes post Sun City ? Cela signifie offrir une carrière militaire à des pillards souvent analphabètes. C’est aussi de ce milieu technocratique intellectuellement putride qu’est née l’idée saugrenue de suggérer à Kinshasa d’incorporer le M23. Ce groupe armé, bientôt partie intégrante des FARDC ? Insensé ! Heureusement, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo refuse catégoriquement toute négociation avec ces terroristes à la solde de Kigali.

 

Reste à détruire le M23. Moscou a déjà offert trente tonnes d’armes et de munitions à Kinshasa. Il est question de finaliser une commande d’hélicoptères et de drones de surveillance. Patrice Lumumba est mort pour moins que cela : la simple annonce d’un appel à l’U.R.S.S. l’avait condamné. Washington est paralysé par la loi Leahy pétrie de considérations lunaires. L’on murmure que l’Union européenne réfléchirait, mieux vaut tard que jamais, à un plan d’appui militaire d’envergure en soutien au Congo. Au fait, le Berlaymont, combien de divisions ? Alexander De Croo aura-t-il le courage d’envoyer des militaires belges en leur confiant une mission d’assainissement radical ?

 

Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo entrera dans l’Histoire, vivant, s’il parvient à vaincre l’inertie malsaine du bien-pensant. Oui, c’est vrai, la guerre, pas beau, pas bien, pas gentil ; et alors, Bisounours ? Que vaut la paix selon tes illusions puériles ? Dans le monde réel, tes divagations se traduisent par l’enfer. Des enfants, des femmes et des hommes meurent là où tu dessines des cœurs, là où tu allumes des bougies, et là où tu ânonnes que l’on n’aura pas ta haine. Minus, tout le monde se f… de ta haine comme de ton amour poisseux de guimauve. Grandis !

 

 

Guillaume MOKENGELI