Quand le journaliste Diego Martinez découvre le dossier « PROJET Métamorphosis », ce qu’il lit le stupéfie.

  • On se calme. Allez, on se calme, s’il vous plaît. S’IL VOUS PLAÎT !

Le ministre de la Recherche, Benjamin Wells, est debout devant un pupitre, face à une assistance composée de journalistes impatients. 

Lorsqu’enfin le silence est revenu, le ministre poursuit :  

  • ça ne servirait à rien de le nier : le projet Métamorphosis existe vraiment.  Et ce que Diego Martinez décrit dans son article est réel. Les commentaires reprennent de plus belle.
  • Une nuance mérite d'être apportée : Métamorphosis n'est qu'un projet. Rien qu'un projet. C'est pourquoi j'ai tenu à faire cette mise au point officielle. Pour ceux qui n'auraient pas encore lu l'article de monsieur Martinez, en voici la teneur. Le professeur en biologie évolutive Alice Kammerer, qui est à l'origine du projet Métamorphosis, souhaite mettre au point, en utilisant les dernières techniques de manipulation génétique, une nouvelle humanité diversifiée en trois sous-espèces : des humains volants, des humains creusants et enfin des humains nageants.

C'est le projet fou d'Alice Kammerer, jeune et brillante scientifique d’à peine trente ans, considérée comme une des meilleures spécialistes mondiales en épigénétique et qui bénéficie d’une renommée internationale pour ses travaux sur l’évolution des vivants et les mutations ADN et qui parvient, au lendemain de la Troisième Guerre mondiale, à inventer de nouvelles espèces hybrides : des chimères mi-homme mi-animal.

Tandis qu'elle assiste, fascinée, à l'évolution de ces bébés pourvus d'ailes, de griffes ou de nageoires, un monde différent se construit. Il est à la fois porteur d'alliances et de conflits, de passion et d'espoir... Du coup*, fera-t-on fi des Sapiens, des Neanderthalensis, des Floresiensis ou des Denisovensis ?  Mais alors, quelle place l'ancienne humanité pourra-t-elle conserver face à ces nouveaux « voisins » ?

Avec ce roman d'aventures haletant, Bernard Werber nous entraîne dans un monde où les frontières de la réalité sont repoussées, vers un avenir peut-être pas si lointain…

« Une écriture rapide, brutale, qui vise l'efficacité au détriment du style mais qui trop souvent bascule dans le simplisme et les clichés »

*Tic de langage qui me donne des envies de tordre le cou à son utilisateur.

Le temps des chimères – Bernard Werber – Albin Michel – 2023 – ISBN 9782226464798

Une image contenant texte, livre, Danse, affiche
    
    Description générée automatiquement